vendredi 6 janvier 2017

Pour 2017, 
je vous souhaite à toutes et à tous 
une bonne année 2017,
pied au plancher...
Avec modération, quand même ! 
(C'était juste pour la rime !)


vendredi 4 novembre 2016

Le RATAFIA pour les NULS...

Petit post pédagogique, une fois n'est pas coutume... Nous allons apprendre à faire du "RATAFIA". Ce sera cette année du Ratafia de coing, les cognassiers ayant été bien plus généreux que les pommiers.
Le principe du Ratafia est à peu près le même que celui du Pineau des Charentes. Il s'agit d'empêcher la fermentation d'un jus de fruit fraîchement pressé par un alcool fort (de la goutte, quoi !)... On peut utiliser du jus de pomme, de raisin, de coing... Et de la goutte de prunes, de pommes...

La suite en images :

Cette année, trouver des coings n'était pas difficile !


Cueillir les coings et les essuyer...

Les coings, c'est coriace ! Il faut les couper grossièrement à la serpe,
sinon, ça fait sauter la courroie du broyeur !

Les gosses n'ont plus besoin de la piscine !
On la recycle pour récupérer les coings voltigeurs...

Deux passes dans le broyeur sont nécessaires...

Les coings broyés sont mis dans le pressoir...

Ensuite, on "serre la vis !"

Mélanger le jus de coing obtenu avec de la goutte à 55° (elle est faite maison elle aussi !)
à raison de 1 litre de goutte pour 2 litres de jus environ et un peu de sucre dilué si besoin...
(on va pas vous donner les proportions secrètes !)
Laisser macérer et embouteillez dans 3 mois...
Cette année, j'ai fait 17,5 litres de Ratafia Pomme+Poing et 10 litres de Patafia Prune+Coing. Voilà...

mercredi 2 novembre 2016

AG du club NSU France dans la Brenne...

Après m'avoir posé une gaine de chauffage, JP fait la pression des pneus !
Le week end de Toussaint rassemble traditionnellement les voitures et leurs équipages du club NSU France pour l'Assemblée générale annuelle. Les bicylindres ou quatre cylindres refroidis par air et les rotatifs ont convergé cette année vers Mézières en Brenne, dans l'Indre. Certains n'hésitaient pas à venir de très loin par la route, comme nos amis bretons des Côtes d'Armor, entre autres... D'autres préféraient la remorque et le camping car... Pour notre part, cette année, les 250 kilomètres qui nous séparaient du lieu de l'AG ne justifiaient pas la remorque. Mais comme il est plus agréable de rouler en petit groupe (et plus rassurant...), nous avions convenu, avec quelques bourguignons, d'un point de rendez-vous à La Charité sur Loire. Chez Brigitte et Jean-Pierre, il y a tout : le sourire, des bonnes choses à manger, du gâteau et même une gaine de chauffage pour ma NSU (montage compris...) ainsi qu'un compresseur pour la pression des pneus loin d'être inutile.
L'hébergement, au calme, au chaud...
C'est donc avec une TTS en tête, suivie de la Prinz 4 d'Antony et la nôtre, avec les parents d'Antony en camping-car pour fermer la marche, que nous avons pris la route de la Brenne. 160 kilomètres plus tard, nous étions en vue du village de vacances de Bellebouche, au cœur du parc naturel de la Brenne. Et pour la première fois de la journée, nous apercevions enfin le soleil. Il n'allait pas nous quitter du week end !

On était là !

On était là aussi...

Réunion au sommet...
L'assemblée générale avait lieu à l'heure prévue. Après les divers comptes-rendus, l'élection du bureau renouvelait sans surprise le mandat de l'équipe sortante et de son président. Merci à eux d'être toujours là !













Le lendemain, sous le soleil, nous avons pris le départ à 8 h 45 précises (merci le passage à l'heure d'hiver !), une quarantaine de NSU se sont élancées pour une balade de 145 kilomètres à travers le parc naturel. Un premier arrêt à la Maison du Parc pour quelques emplettes et nous filons ensuite jusqu'à l'auberge d'Heugnes, à Heugnes pour nous restaurer.

Dom ajuste ses lunettes... Il n'en croit pas ses yeux, je dois rouler un peu trop vite pour lui !!!

Une 1000 "chargée" !!!

Tonio, l'équilibriste !

A Heugnes, devant l'auberge...

Oui, Annie... Moi aussi, j'en veux une comme ça !


Madoué ! Même plus de place pour une douzaine de crêpes !

Sans commentaires...

Un petit arrêt "photo de groupe" devant le château du Breuil et nous arrivons au musée automobile de Valencay. On y passe un bon moment, la collection est importante, avec des modèles originaux et rares (Taxi de la Marne, Delaunay-Belleville, Panhard-Levassor entre autres...). Je retrouve même, dans sa livrée des pompiers, un bon vieux camion Simca, moteur Ford Cargo V8, véhicule sur lequel je totalise 16 000 km (mais c'était il y a... longtemps !)


Devant le château du Breuil...


Photo de la famille NSU...
On a beau faire, on ne peut avoir le château ET toutes les voitures !

Au musée de l'automobile de Valençay...

Panhard et Levassor...

Ford T 1908...

Un bon vieux Simca Cargo...

Perception des lunettes de soleil pour le retour au village de vacances. La bande pare-soleil du club montre son utilité. Et hop, on "remange" ! Et on gagne des trucs si on a bien répondu au questionnaire... Une troisième mi-temps s'organise ensuite. Une dégustation des produits régionaux qu'une bonne partie d'entre nous planquait derrière la caisse à outils s'improvise.

Le lendemain matin, c'est le moment des "Au revoir", "A bientôt", "T'auras assez d'huile ?", "On se voit à Lyon...", "T'as qu'à garder la bouteille !" et autres messages d'amitié... Nous repartons avec Jean-Pierre et Brigitte, suivis cette fois par Thomas qui inaugure sa nouvelle voiture, qu'on connaît bien et qui n'est autre que "l'ex-Christian" (on le salue au passage !). Retour sans histoires, on laisse Thomas vers Bourges et on profite encore de l'hospitalité de Brigitte et Jean-Pierre à La Charité. Vers 16 h 30, nous passons le portail et arrivons à la maison. Je coupe le contact de la Prinz 4. Elle a maintenant 650 kilomètres de plus au compteur, qui vient de passer les 100 000 ! 
L'étang qui borde le village vacances de Bellebouche...

Bon, là, pour le bleu, j'avoue que j'ai triché un peu !


Vendredi, contrôle technique et ensuite, hivernage de la Prinz 4 avec roulage 2 fois par mois minimum. Les vieilles autos, faut que ça roule un peu, sinon ça s'ankylose ! 

Quoi qu'il en soit, c’était une bien belle AG, Merci à nos organisateurs, Christian et Jean-Paul, à leurs épouses qui les ont secondés, et à tout ceux qui ont donné un peu de leur temps ou de leurs compétences pour l'organisation.

Le lien vers toutes mes photos sur l'album, c'est là : 


Vous pouvez les utiliser et les télécharger librement pour votre usage personnel. 

Si vous voulez aller voir tous mes albums, avec des voitures, mais pas que... C'est là :


Flânerie dans le Morvan...

L'américaine qui nous ouvre la route !


Le dimanche 23 octobre, à l'appel de Claude et sa Ford T, dix voitures se sont retrouvées à Bierry les Belles Fontaines (21) pour une petite sortie amicale et informelle. Il y avait là plusieurs Tractions, une C4, deux 2 CV, une 203, une R8 S, la Ford T de Claude, et ma NSU...

Fait frisquet à Bierry ce matin !

Le plein de sans plomb !
Nous partons en direction du Morvan sous un ciel nuageux, road book en main. Au volant de sa Ford T, Claude ouvre la route et croyez-moi, sa Ford T n’amuse pas le terrain. GPS faisant foi, nous roulons souvent à près de 70 km/h, ce qui pour les routes du Morvan est tout-à-fait suffisant.


La NSU adore avoir une R8 S dans le rétro !
Dans les années 50, la gamme de couleur était parfois limitée...
Au kilomètre 65, nous nous arrêtons à la saboterie de Gouloux pour une intéressante démonstration de fabrication de sabots. Cette activité ne représente plus qu'une infime part de l'activité de l'entreprise, qui fabrique des supports de sapins et des caisses d'emballage à grand échelle.

Le sabotier de Gouloux.











Machine à reproduire...













Les "avant-guerre" mènent la danse !

Ébauches en attente de finition...
Un peu de stock !





















Kilomètre 77, nous entrons dans Dun les Places et nous nous garons devant l'Auberge Ensoleillée. C'est une bonne adresse où nous passerons un excellent moment. Certains se souviendront longtemps de la tête de veau ! Si vous passez par là, n'hésitez pas, c'est une bonne table !

Une très bonne adresse !

Nous repartons en direction d'Avallon, longeons le barrage de Chaumeçon, apercevons le château de Chastellux, remontons la vallée du Cousin jusqu'à Pontaubert. Au rond point d'Avallon, je passe non loin de la maison. Il est déjà tard et j'abandonne le groupe qui retourne à Bierry et je rentre.



















Vallée du Cousin...

Merci à Claude d'avoir organisé cette journée qui nous a permis de faire prendre l'air à nos voitures avant l'hivernage. Pour sa part, la NSU a effectué 210 km sans broncher, elle sera donc prête pour sa dernière grande sortie de l'année, l'AG du club NSU à Châteauroux.











mercredi 12 octobre 2016

Des NSU au milieu des vignes...

Va y avoir du Sport !
Sur la RN6, non loin de Beaune, le garage du Bel Air est en passe de devenir le rendez-vous incontournable des amateurs de véhicules anciens. Que se soient en voiture ou en moto, les passionnés de l'essence sans plomb de pressent au rendez-vous mensuel. Ce samedi 8 octobre, la station service avait décidé de mettre les allemandes à l'honneur. Apprenant cela, le sang de Tonio, secrétaire du club NSU ne fait qu'un quart de tour: "Ach ! Fokon Nissoi !" s'écria-t-il dans la langue d'un voisin de palier de Goethe.





C'est ainsi qu'à son appel, 8 NSU accoururent des quatre coins d'un cercle englobant Côte d'Or, Yonne, Nièvre, Jura et Saône et Loire. Malgré le soleil timide, le refroidissement à air fit des prouesses. Ceux qui comme moi n'ont pas la gaine de chauffage peuvent témoigner que de bon matin, le fond de l'air était frais.

 Bref, nous nous sommes retrouvés à Bel Air, au beau milieu d'un joli plateau d'anciennes, dont évidemment pas mal d'allemandes. Pour ma part, j'ai remarqué une 190 SL rouge  qui aurait très bien pu tenir dans mon garage, ainsi qu'une autre Mercedes, 220 SE 1963 celle-là, qui a été ma première voiture en 1977. J'ai aussi croisé un bourguignon de l'Amicale Spitfire, club auquel je suis aussi adhérent. Quelques motos(dont une Motoconfort 125 D45S... j'ai la même !) complétaient le plateau..












La station du "Bel Air" rénovée.


















S'il le faut, je fais un peu de place dans mon garage !

Faut y aller doux sur la pédale d'embrayage et envoyer au moins 3000 tours pour décoller !

Y'a la même dans mon garage !


Salut Jean-Pierre... A bientôt en Spit !

Un bicylindre se cache dans cette image !

Ma première voiture ! Sauf que j'avais les phares US du modèle export !

C'est la taille du garage qui me fait hésiter !

Très peu d’avant-guerre... mais du lourd !

Les allemandes à l'honneur !

Vers midi, alors que certains restaient déguster la choucroute au garage, 7 des 8 NSU prenaient le chemin du restaurant des vignes à Volnay. Repas agréable, animé par un certain Jean V. (coupé Prinz rouge, vous voyez de qui je parle...) qui nous a bien fait rire...


Et tout le monde dira : "J'ai vu des R8 en pagaille samedi devant le restaurant des vignes !"

Cérémonie des couleurs sur le satnd NSU !


Suivit un parcours d'environ 70 km à travers vignes et villages qui nous mena des Hautes-Côtes de Nuits jusqu'à Chambolle Musigny et la côte des vins, pour finir garés devant le château du Clos-Vougeot, rien que ça.

Au milieu de vignes prestigieuses...






Attention, un chien monte la garde dans cette voiture jurassienne !
Ah la la! Dure, la vie de bourguignon !

Juste avant qu'on nous prie (gentiment...) d'aller nous faire photographier ailleurs...
Il était alors presque 18 heures, le moment pour chacun de rentrer chez lui, certains ayant encore plus de 150 km à parcourir. Pour ma part, 120 km pour rallier l'Yonne, ce qui porta le compte à plus de 300 km dans la journée, un échauffement pour l'AG ou les bourguignons devraient arriver en convoi par la route.

Merci à Antony et Agnès pour la préparation de cette journée sympa... Et à bientôt tout le monde à l'AG !